• Le sol nutritif

    Passons aux choses sérieuses !! La partie technique du sol nutritif !

    Sur la photo, on ne voit que la couche supérieure, la plus compacte.

    La première couche se compose de 3 choses : des billes d'argiles, de la pouzzolane et le cordon chauffant. Il faut qu'elle fasse entre 2 et 3 cm d'épaisseur. Son objectif est d'isoler le cordon des matières organiques qui vont être utilisées dans la deuxième couche. La première couche est aussi très perméable car les particules qui la composent sont assez grosses et laissent donc pas mal d'espace à l'eau qui peut donc circuler convenablement dans le sol.

    La deuxième couche est un mélange de quartz grosse granulométrie, d'argile ( pour 25% du volume du sol), de tourbe brune et de terre de bruyère ( pour 75% du volume du sol en tout), de pouzzolane (environ 15% de la quantité argile+tourbe+terre de bruyère) et d'un tout petit peu de sable de corail.

    Lors de l'élaboration, il faut faire très attention de bien tasser le mélange car les bulles d'air restantes peuvent se transformer en poches de gaz dangereuses pour les poissons avec la fermentation du sol.

    Grâce à ce sol, pas très difficile à faire, et peu cher, les plantes auront le pied au chaud et auront à disposition des racines tous les éléments nutritifs nécessaires à une bonne pousse. Couplée à un bon éclairage et un peu d'engrais liquide, les plantes auront tout ce dont elles ont besoin pour enfin pousser dans mon bac !

    Dans ce bac, le sol est en évidence sur le devant du bac, mais j'envisage de ne pas le laisser apparaître dans le prochain car je trouve que c'est inesthétique et surtout qu'il me serait facile de le cacher dès le début, ce qui n'enlèverait rien au cachet du bac, bien au contraire !!

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :