• Tous les produits du commerce apportant des bactéries vivantes à l'aquarium n'ont pas la même rapidité, utilité et efficacité d'action. En effet, ils sont tous vendus comme permettant un démarrage immédiat du bac avec introduction simultanée des poissons. C'est faux. Evidement, les vendeurs ne vont pas dire qu'il faut tout de même attendre que le cycle de l'azote se fasse et donc attendre plusieurs semaines. Sinon à quoi bon acheter un produit supplémentaire qui ne diminue pas cette durée. Pourtant la nuance est très simple.

    Je mettrai à l'écart de mon raisonnement le produit du nom de BioDigest (conditionné sous forme d'ampoules) qui a plus que largement fait ses preuves et dont l'efficacité est incontestable.

    On distingue 3 types de conditionnements de bactéries vivantes : la poudre, le liquide (ce sont les deux principales) et les billes.

    Commençons par le commencement : quelles différences présentent ils et pourquoi ?

    La poudre signifie que l'on a desséché les bactéries à conditionner. Il faut donc se rendre compte que toutes les bactéries nécessaires dans l'aquarium n'acceptent pas d'être lyophilisées. Ces produits ne présentent donc que très peu de familles de bactéries. Cependant elles offrent un nombre très important de ces bactéries car quand ça marche, rien n'empêche de le faire en grande quantité. On a donc un produit qui ensemence très rapidement le bac mais qui ne procure pas toutes les bactéries indispensables. Cela impose donc de laisser tourner le bac jusqu'à ce que chaque famille de bactérie y soit présente. Ces produits ne permettent donc pas de mettre les poissons tout de suite.

    Pour les bidons liquides, le problème est tout autre. Du fait que le produit est liquide, il faut travailler pour réussir à le conserver sur de longues périodes. On a donc la possibilité de placer toutes les sortes de bactéries dans le bidon, mais n'étant pas desséchées, elles sont vivantes et elles continuent d'évoluer. Il faut donc prévoir à manger pour les maintenir en vie. C'est pourquoi dans ces bidons, on a toutes les bactéries de représentées, mais en faible nombre afin qu'elles aient toutes à manger pour rester vivantes très longtemps. Encore une fois, c'est insuffisant pour introduire les poissons directement. Il va falloir attendre que chaque type de bactérie se soit multiplié afin de constituer une filtration de qualité.

    Ensuite on a Baktinet. Il existe une autre marque : Bacnett, qui travaille sur le même principe. Baktinet est conditionnée sous forme de billes placées dans un flacon rempli de liquide. Les billes contiennent toutes les sortes de bactéries que l'on a forcées à s'agglomérer par couches superposées. Les couches sont rangées par ordre d'action des bactéries. Elles sont présentes en grande quantité. Le liquide sert de nourriture à toutes ces bactéries. Ce produit présente donc les deux caractéristiques recherchées pour réensemencer une filtration en bactéries après un coup de mou dans le bac ou pour en démarrer un instantanément : une panoplie complète et une grande quantité de bactéries. Baktinet est donc le seul produit permettant ce démarrage immédiat et un ensemencement rapide. Cependant, cela impose des contraintes : un flacon est prévu pour traiter 100 litres d'eau, il coûte généralement entre 7 et 8 euros, il doit être maintenu entre 3 et 4°C pour garantir la stabilité du produit et il est périssable. Mais c'est le seul moyen de démarrer son bac tout de suite. Il faut quand même nuancer les choses. Lors du lancement, il faut égoutter les billes puis mettre les bactéries directement en sandwich dans la mousse bleue du filtre où elles vont se dissoudre. Cela doit être fait en même temps que l'introduction des poissons. Je dis en même temps mais ça signifie dans les mêmes jours. En fait si les bactéries se libèrent mais qu'elles n'ont pas de déchets organiques à dégrader rapidement, elles meurent. La technique de la pincée de nourriture tous les 3 jours ne marche pas. Elles ne dégradent que très lentement les éléments n'ayant pas été digérés par un poisson. Il est donc nécessaire qu'il y ait des poissons dans le bac. Ceux ci doivent être introduits intelligemment. On ne commence pas par les plus fragiles. La filtration a beau être boostée, elle n'en est pas rodée pour autant !!!! Alors on commence par mettre environ 25 % de la population (poissons de fond, ancistrus, ampulaires, crevettes...) puis une semaine plus tard on en rajoute si c'est prévu. On peut alors mettre les poissons de banc, les cichlidés ... En gros on atteint les 50% de la population. Puis on termine par les poissons les plus sensibles qui demandent que la filtration se soit un peu mieux mise en place.

    Voilà pour une explication de l'utilisation des bactéries vivantes du commerce. Vous ne pourrez plus dire qu'elles ne marchent pas. Des gens ont réfléchi pour les concevoir. Vous connaissez maintenant la manière de les utiliser, c'est ce qui fait toute la différence. Pour plus d'informations, je reste disponible alors n'hésitez pas !

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique